rock'n'roll & musicals

Gimme Danger

Jim Jarmush - 2016

Apparu pour la première fois à Ann Arbor, Michigan, au cours d’une révolution contre-culturelle, le style de rock’n’roll puissant et agressif des Stooges a fait l’effet d’une bombe dans le paysage musical de la fin des années 60. Soufflant le public avec un mélange de rock, de blues, de R&B et de free jazz, le groupe au sein duquel débute Iggy Pop posa les fondations de ce que l’on appellerait plus tard le punk et le rock alternatif. Gimme Danger présente le contexte dans lequel les Stooges ont émergé musicalement, culturellement, politiquement, historiquement et retrace leurs aventures et mésaventures en montrant leurs inspirations et les raisons de leurs premiers défis commerciaux, jusqu’à leur arrivée au Panthéon du rock. 

note : moui, un doc fait par un fan, basique - pas désagréable mais gentillet...

Priscilla, folle du désert

The Adventures of Priscilla, Queen of the Desert - Stephan Elliott - 1995

Felicia, Mitzi et Bernadette, deux travestis et un transsexuel décident de se rendre dans la ville d'Alice Springs afin d'y jouer leur numéro. Supportant un trajet difficile et les remarques homophobes de la ville australienne, les trois amies arrivent à destination où Mitzi leur avoue être père d'un enfant d'un dizaine d'années et qu'il ne travaille que pour subvenir aux besoin du petit garçon. 

note : ça a étonnamment peu vieilli, mais ça reste pétri d'humanisme cliché - et c'est musicalement comme visuellement difficile, et épuisant...

Elvis & Nixon

Liza Johnson - 2016

En 1970, Elvis Presley se rend à Washington dans le but de convaincre le président Nixon de le nommer agent fédéral. Se présentant à l'improviste à la Maison Blanche, la rock-star réussit à faire remettre une lettre en mains propres au président pour solliciter un rendez-vous secret. Conseillers de Nixon, Egil "Bud" Krogh et Dwight Chapin expliquent à leur patron qu'une rencontre avec Elvis au cours d'une année électorale peut améliorer son image. Mais Nixon n'est pas d'humeur à donner satisfaction à l'artiste.
C'est sans compter sur la détermination d'Elvis ! Il propose un "contrat" à Krogh et Chapin : il signera un autographe pour la fille de Nixon en échange d'un tête-à-tête avec le président. À la très grande surprise de Nixon et de ses conseillers, l'homme politique et le chanteur se découvrent des affinités. À commencer par leur mépris affiché pour la contreculture

note : comédie politique qui a drôlement amusé corinne - ça vaut une légère surcote...

Theory Of Obscurity A Film About The Residents

Don Hardy Jr. - 2015

note : pas palpitant - vraiment pour les fans...

Comment c'est loin

 Orelsan, Christophe Offenstein - 2015

Après une dizaine d’années de non-productivité, Orel et Gringe, la trentaine, galèrent à écrire leur premier album de rap. Leurs textes, truffés de blagues de mauvais goût et de références alambiquées, évoquent leur quotidien dans une ville moyenne de province. Le problème : impossible de terminer une chanson. À l’issue d’une séance houleuse avec leurs producteurs, ils sont au pied du mur : ils ont 24h pour sortir une chanson digne de ce nom. Leurs vieux démons, la peur de l’échec, la procrastination, les potes envahissants, les problèmes de couple, etc. viendront se mettre en travers de leur chemin.

note : amusant au début, mais pas vraiment galvanisant - j'ai quasiment appliqué leur théorie de ne pas finir ce qui est commencé...

De l'encre

Hamé et Ekoué - 2011

Dans le rap, un bon rappeur doit savoir écrire avant de savoir rapper. Et Nejma le sait. A 22 ans, la jeune femme écrit génialement bien et tient le micro avec une rage unique. Mais Nejma a aussi des envies de filles de 22 ans. Alors elle accepte d'être le ghost writer (un de ces auteurs-fantômes qui pour quelques milliers d'euros acceptent de rester dans l'ombre de l'interprète pour lui fabriquer des mots sur mesure) d'un Diomède rappeur propret et "acceptable". Débute une descente aux enfers dans un milieu dur avec des morceaux de rap d'une incroyable puissance.

note : un peu trop romanesque pour être une critique sociale aussi radicale qu'une punchline de la rumeur, mais sur un sujet pas traité en france, et bien traité...

Howard The Duck

Willard Huyck - 1986

Howard est un canard qui vit en paix sur sa planète. Jusqu'au soir où une mystérieuse tornade l'arrache à son fauteuil. Le palmipède se retrouve projeté dans l'espace intersidéral et finit par atterrir dans l'arrière-salle d'un bar punk, à Cleveland, dans l'Ohio. Une jeune chanteuse de rock, Beverly Switzler, s'y produit. A la fin de son numéro et alors qu'elle s'apprête à regagner ses pénates, deux loubards l'agressent. Howard vole à son secours. Reconnaissante, Beverly accueille ce courageux canard sous son toit. Sa nouvelle vie ne déplaît pas à l'animal, que son sens de la répartie cinglante protège des sarcasmes des Terriens. L'un d'entre eux pourtant ne songe pas à se moquer de lui : Phil, un ami de Beverly qui travaille au museum d'histoire naturelle, s'intéresse même de très près à son cas...

note : les 80s plus la niaiserie plus la nullité des effets spéciaux - même le 36ème degré ne résiste pas plus de quelques minutes...

The Buddy Holly Story

Steve Rash - 1978

Une chronique de la carrière musical de l'une des toutes premières stars du rock n' roll, Buddy Holly, depuis sa montée fulgurante dans les charts avec sa chanson "That'll Be The Day" jusqu'à sa mort.

note : rnr et que sympathique - un peu léger toutefois, et une fin un peu bâclée...

L'homme à la peau de serpent

The Fugitive Kind - Sydney Lumet - 1960

Val Xavier, jeune musicien révolté et vagabond, chassé de la Nouvelle-Orléans, échoue dans une bourgade du Mississippi. Il travaille pour une commerçante, Lady Torrance, dont il devient l'amant. Mais Carol Cutrere le poursuit de ses assiduités depuis la Nouvelle-Orléans et décide de le perdre

note : le père de rebelles sans cause à tshirt blanc ou veste de serpent (kikoo sailor) - mais même poisseux et dark, tout ça est quand même très daté...

Jailhouse Rock

Richard Thorpe - 1957

Condamné au bagne pour homicide involontaire, Vince Everett se lie en prison avec Hank Houghton, un ancien chanteur de country déchu, qui lui enseigne la guitare. Sorti de prison, il est remarqué par Peggy, qui décide d'en faire une vedette. Vince entame sa route vers la gloire en écrasant ses anciens amis.

note : linéaire, sympathique et désuet - le king, quand il ne sussure pas de douceurs gnangnan, bouge avec la sensualité bestiale attendue - et niaise aussi, vu qu'il ne respire pas l'intelligence)

Vinyl.jpg
Vinyl.jpg, mai 2016

Vinyl

Martin Scorsese, Terence Winter - 2016

L'histoire de quarante ans de musique à travers les yeux de Richie Finestra, un producteur de disques qui tente dans les années 70 de faire renaître de ses cendres son label en trouvant de nouveaux sons et de nouveaux talents alors qu'il traverse sa crise de la quarantaine. Drogue, sexe, punk et disco deviennent son quotidien.

note : après un premier épisode boursoufflé, la suite est un peu plus encourageante...

We are the best.jpg
We are the best.jpg, mai 2016

We are the best!

Lukas Moodysson - 2014

Stockholm, 1982, à l'heure où le disco explose, trois collégiennes, Bobo, Klara, Hedvig, tout juste 13 ans, décident de former un groupe de musique pour prouver que le punk n'est pas mort... Et pour crier très fort !

note : la boum chez d'apprenties punkettes - sympathique, mais bon...

Tenacious D.jpg
Tenacious D.jpg, mai 2016

Tenacious D in : The Pick of Destiny

Liam Lynch - 2007

Pas de chance pour le jeune JB. Il est passionné de rock'n'roll dans une famille ultra religieuse qui considère cette musique comme l'oeuvre du diable. Lorsque son père lui colle une raclée en arrachant tous les posters de ses idoles, JB s'enfuit et part pour Hollywood y chercher le secret du rock'n'roll.

note : une potacherie pure - du rnr porn, comme on dit de nos jours...

Tenacious D.jpg
Tenacious D.jpg, mai 2016

Tenacious D in : The Pick of Destiny

Liam Lynch - 2007

Pas de chance pour le jeune JB. Il est passionné de rock'n'roll dans une famille ultra religieuse qui considère cette musique comme l'oeuvre du diable. Lorsque son père lui colle une raclée en arrachant tous les posters de ses idoles, JB s'enfuit et part pour Hollywood y chercher le secret du rock'n'roll.

note : une potacherie pure - du rnr porn, comme on dit de nos jours...

The Blues Brothers.jpg
The Blues Brothers.jpg, mai 2016

The Blues Brothers

John Landis - 1980

Dès sa sortie de prison, Jake Blues est emmené par son frère Elwood chez Soeur Mary Stigmata, qui dirige l'orphelinat dans lequel ils ont été élevés. Ils doivent réunir 5 000 dollars pour sauver l'établissement, sinon c'est l'expulsion.

note : the blues brothers...

chobizenesse.jpg
chobizenesse.jpg, mai 2016

Chobizenesse

Jean Yanne - 1975

Clément Mastard dirige des revues de music-hall à grand spectacle. Un contrat inespéré l'oblige à renouer avec son ancienne tête d'affiche Célia Bergson, partie s'essayer au théâtre d'avant-garde. C'est par l'intermédiaire de celle-ci qu'il fait la connaissance de Jean-Sébastien Bloch, musicien incompris qui causera sa perte mais au côté duquel Mastard, l'homme sans scrupules, s'humanisera et finira par produire un véritable chef d’œuvre, la Messe en ré. 

note : yanne cabotine sur ses acquis, très en deçà de ce que ça devrait être...

Kurt_Cobain_Montage_of_Heck.jpg
Kurt_Cobain_Montage_of_Heck.jpg, janv. 2016

Kurt Cobain: Montage of Heck

Brett Morgen - 2015

Le réalisateur Brett Morgen opère un savant mélange d’extraits racontés en dessins et d'archives inédites de Cobain (dessins, musiques et vidéos de famille), ainsi que des interviews jamais dévoilées de sa famille et de ses plus proches confidents, notamment sa femme Courtney Love. Des premières années de Kurt à Aberdeen, sa ville natale, jusqu'au sommet de sa gloire,les fans et la génération Nirvana découvriront du contenu inédit sur Kurt Cobain ; et pour ceux qui ont récemment connu l'homme et sa musique,  ils comprendront mieux ce qui fait de lui une icône intemporelle.

note : trop récent, encore trop frais et admirateur - on voit les seins de courtney, mais ce n'est pas suffisant...

Kill_Your_Friends.jpg
Kill_Your_Friends.jpg, janv. 2016

Kill Your Friends

Owen Harris - 2015

Londres, 1997. Les groupes pop comme Blur, Oasis et Radiohead règnent en maîtres sur les ondes. Steven Stelfox, 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, écrase tout sur son chemin. Poussé par sa cupidité, son ambition et une quantité inhumaine de drogues, il recherche le prochain tube. C’est l’époque d’un business où les carrières se font et se défont. A mesure que les tubes se font plus rares, il tente de désespérément de sauver sa carrière.

note : trainspotting, mais avec 20 ans de retard...

The_Decline_of_Western_Civilization.jpg
The_Decline_of_Western_Civilization.jpg, janv. 2016

The Decline of Western Civilization

Penelope Spheeris - 1981

An American documentary film filmed through 1979 and 1980. The movie is about the Los Angeles punk rock scene and was directed by Penelope Spheeris. In 1981, the LAPD Chief of Police Daryl Gates wrote a letter demanding the film not be shown again in L.A.[1] Over the years the film has gained cult status.

note : un vrai doc d'époque, brut, certainement intéressant - mais pas ma scène...

the_boy_friend.jpg
the_boy_friend.jpg, janv. 2016

The Boy Friend

Ken Russell - 1971

Broadway, années 20. Une jeune assistante de régie d'une troupe de music-hall est soudainement chargée de remplacer la danseuse principale du spectacle. Mise sous les feux des projecteurs, sa vie va connaître de vrais bouleversements.

note : sympathique, un temps...

- page 1 de 6

Haut de page