Mot-clé - au cinéma

Fil des billets

kinetta.jpgKinetta

Yorgos Lanthimos - 2005

Dans un hôtel grec, hors-saison, une femme de chambre, un homme obsédé par les BMW et un employé de magasin de photos font des répétitions de scènes en vue de tourner un film, notamment de nombreuses moments de luttes entre un homme et une femme.

note : on est loin de l'épatant canine, mais on en sent déjà les prémisses dans ce film un peu arty-brouillon - d'ailleurs pourquoi cette caméra insupportablement agitée ? tu n'avais pas encore les moyens de te payer un pied, yorgos ? tss...

Aviator_2003_6.jpgAviator

The aviator - Martin Scorcese - 2003

Héritier d'une des plus grandes fortunes du Texas, Howard Hughes rompt avec sa famille pour réaliser le premier de ses rêves, devenir producteur, et obtient le succès avec son premier film, Hell's Angels. Mais un autre rêve le poursuit depuis l'enfance : être le plus grand pilote de son temps. Menant de front sa tumultueuse carrière cinématographique, la gestion de ses entreprises et d'innombrables conquêtes amoureuses, Devenu à son corps défendant le héros de l'Amérique, l'excentrique milliardaire rachète la compagnie TWA pour créer sa propre ligne transatlantique et se lance dans la construction du plus grand hydravion de tous les temps – un monstre baptisé "Hercule".

note : plat, lisse, linéaire, voire appliqué - loin, très loin de raging bull...

numero2.jpgNuméro deux

Jean-Luc Godard - 1975

À la fois documentaire et film expérimental, Numéro deux se divise en deux principaux mouvements ; le premier présente Jean-Luc Godard lui-même, qui, au cours d'un long monologue, parle de lui, de son nouveau rapport au cinéma (notamment par l'utilisation de la vidéo) et des difficultés de son métier. Le second, construit en tableaux, est une analyse de la famille, et particulièrement d'une famille de classe moyenne située à Grenoble, son quotidien, et ce qu'il révèle. Sandrine, Pierre et leurs enfants sont filmés, à la manière d'une télé-réalité ou d'un documentaire, par des caméras intrusives et immobiles placées dans leur appartement.

note : c'est certainement drôlement intelligent et habile, et il y a même des scènes de fesse - alors...

baadassss.jpgBaadasss

Mario Van Peebles - 2003

Mario Van Peebles consacre un docu-fiction à Sweet Sweetback's Baadasssss Song, le film-culte de la culture afro-américaine qui imposa son père Melvin Van Peebles comme un cinéaste de premier plan. Le film retrace la genèse difficile de ce projet radical.

note : vrai film et faux documentaire à l'américaine, la mise en abîme est un plaisir - un film essentiel pour comprendre la portée socio-politique de l'original quand on est un banal homme blanc cisgenre et hétérosexuel...

ed-wood.jpgEd Wood

Tim Burton - 1995

Considéré de son vivant comme le plus mauvais réalisateur de tous les temps, Ed Wood fut l'une des figures les plus originales et marginales d'Hollywood. Ses films réalisés sans argent avec une inspiration délirante font dire à ses milliers d'admirateurs qu'il fut sans doute le premier et le plus inclassable des réalisateurs indépendants.

note : en fait ? rien...

Boulevard-du-crepuscule-Sunset-Blvd--1950-9.jpgBoulevard du crépuscule

Sunset Blvd. - Billy Wilder - 1950

Norma Desmond, une ancienne star du cinéma muet, vit auprès de son ex-mari, Max Von Mayerling, un ancien metteur en scène. Elle demande à Joe Gillis, un scénariste, de lui écrire un rôle qui lui fera retrouver la gloire. Tous deux deviennent amants mais Joe est effrayé par le délire permanent de Norma et lorsqu'il la quitte, elle le tue.

note : si on dit que c'est le premier film critique de hollywood et qu'on sait les sous-entendus (l'actrice et son mari jouent leur 'vraie' vie), alors oui - mais si on ne replace pas dans son contexte, quand même très daté et lent...

Les-Ensorceles-The-Bad-and-the-Beautiful-1952-2.jpgLes ensorcelés

The Bad and the Beautiful - Vincente Minnelli - 1952

Le producteur Harry Pebel convoque dans son bureau Georgia Lorrison, une grande actrice, Fred Amiel, un jeune réalisateur, et James Lee Bartlow, un écrivain. Pebel attend un coup de téléphone de Jonathan Shields. Celui-ci a permis à ces trois personnes d'accéder au rang de star mais s'est parfois mal comporté avec elles. Aujourd'hui en difficulté, il leur demande de l'aider.

note : une des premières critiques au cinéma, de l'intérieur, du système hollywoodien vérolé - le pendant gentil et grand public du sulfureux et chouette livre hollywood babylone de kenneth anger...

Bedways-2010-1.jpgBedways

Rolf Peter Kahl - 2010

Un appartement délabré et presque vide dans le quartier berlinois de Mitte. Nina y rencontre Hans et Marie, deux jeunes acteurs, pour échapper pendant quelques jours à la froidure de l'hiver et tourner des bouts d'essai pour un film. Nina est en quête de quelque chose, son projet de film doit associer le senti et le visible, elle veut montrer l'amour dans la relation sexuelle véritable.

note : du sous godard arty, avec du cul - mais où même les scènes de cul sont ennuyeuses et prétentieuses, si c'est pas triste...

scarlet-diva.jpgScarlet diva

Asia Argento - 2000

Entre 'sex, drug and rock'n roll', Anna Battista, jeune actrice italienne de renommée internationale mène de front sa carrière, son désir de passer à la réalisation et sa quête d'amour absolu.

note : oui - ou presque car il y a cette exaltation quasi-romantique latente...

Holy-Motors-2012.jpgHoly motors

Leos Carax - 2012

De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour.

note : tous les critiques se sont pissés dessus de bonheur unanimement et sans réserve devant le film, et c'était un spectacle grandiose ; mais votre serviteur, à l'instar de l'immense majorité du public, n'est pas entré dans cet objet aussi esthétique que tarte et boursoufflé - depuis nous pleurons nus dans les couloir de la honte, là où on met ceux qui ont failli...

La-Nuit-americaine-1973-1.jpgLa nuit américaine

François Truffaut - 1973

A Nice, dans les studios de La Victorine, la réalisation d'un nouveau film apporte quelques problèmes au sein de l'équipe de tournage : les déboires amoureux d'Alphonse, l'acteur, avec Julie, l'héroïne, et le décès d'Alexandre, un acteur, obligeant le réalisateur, Fernand, à changer le scénario du film.

note : un film dans le film désuet, tant du point du vue de la direction d'acteur que de la langue ou des technologies cinématographiques - et pour autant tout à fait charmant...

Living_in_oblivion.jpgÇa tourne à Manhattan

Living in oblivion - Tom DiCillo - 1995

Nick Reve tourne un film à petit budget. A la fois gêné et aidé par une équipe maladroite mais bien intentionnée, il va tenter d'aller au bout du tournage, s’accommodant de la susceptibilité de certains, des problèmes de cœur des autres, d'une assistante à la poigne de fer, avec en prime un accessoiriste apprenti scénariste.

note : un gentil et léger film 'indie', esthétiquement daté - mais avec la très charmante catherine keener...

Haut de page