Mot-clé - en famille

Fil des billets

A-Hole-in-My-Heart-Hal-i-mitt-hjarta-Ett-2004-1.jpgA hole in my heart

Hål i mitt hjärta, Ett - Lukas Moodysson - 2004

Eric, 20 ans, tendance gothique renfermé, handicapé physique, vit seul avec son père. Il repense souvent à sa mère décédée dans un accident de voiture. Rickard, le père, se met en scène dans des ébats pornographiques, boit outrancièrement, dort devant la télé allumée ou joue à des jeux vidéo avec son camarade Geko.

note : trash, provocateur, cru, sale, amateur, saupoudré de psychologie à deux sous - in fine laisse coi plus que nauséeux...

une-femme-sous-influence.jpgUne femme sous influence

A women under the influence - John Cassavetes - 1974

Nick Longhetti travaille dur sur un chantier et ne peut pas toujours rentrer chez lui pour voir sa femme Mabel et ses trois enfants. Se sentant délaissée, la jeune femme fréquente d'autres hommes tout en essayant de reconquérir Nick. Mais peu à peu, elle sombre dans la folie et doit subir un traitement dans un hôpital psychiatrique.

note : un chef d’œuvre, alors même que les films sur la folie partent chez moi avec un handicap - cerise : les rapports de 'classe' sont traités de façon épatante...

post-tenebras-lux.jpgPost Tenebras Lux

Carlos Reygadas - 2012

Au Mexique, Juan et sa jeune famille ont quitté la ville pour s'installer à la campagne. Là, ils profitent et souffrent d'un monde qui voit la vie différemment. Juan se demande si ces mondes sont complémentaires, ou bien s'ils s'affrontent inconsciemment pour s'éliminer entre eux.

note : si on est prêt à relâcher un peu sa raison, et à ne pas chercher à tout comprendre, c'est quand même un sacré morceau - sauf peut-être (pour moi, hein) le côté 'puissance magico-rédemptrice' des mômes...

numero2.jpgNuméro deux

Jean-Luc Godard - 1975

À la fois documentaire et film expérimental, Numéro deux se divise en deux principaux mouvements ; le premier présente Jean-Luc Godard lui-même, qui, au cours d'un long monologue, parle de lui, de son nouveau rapport au cinéma (notamment par l'utilisation de la vidéo) et des difficultés de son métier. Le second, construit en tableaux, est une analyse de la famille, et particulièrement d'une famille de classe moyenne située à Grenoble, son quotidien, et ce qu'il révèle. Sandrine, Pierre et leurs enfants sont filmés, à la manière d'une télé-réalité ou d'un documentaire, par des caméras intrusives et immobiles placées dans leur appartement.

note : c'est certainement drôlement intelligent et habile, et il y a même des scènes de fesse - alors...

Haut de page