Mot-clé - monstres

Fil des billets

Under-The-Skin.jpgUnder the skin

Jonathan Glazer - 2013

Sur les routes d'Écosse au volant d'une camionnette, Laura, une extraterrestre à apparence humaine, séduit des hommes pour les attirer dans un piège.

note : un peu comme un film expérimental 70s, pas linéaire, souvent abscons, avec plein d'idées et de moments mystérieux, déjantés, et non élucidés - le tout même pas gâché par le charisme de calamar de la star...

Real-Riaru-Kanzen-naru-kubinagaryu-no-hi-2013-1.jpgReal

Riaru Kanzen naru kubinagaryu no hi - Kiyoshi Kurosawa - 2014

Atsumi, talentueuse dessinatrice de mangas, est plongée dans le coma après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte insensé, d'autant qu'ils s'aimaient passionnément. Afin de la ramener dans le réel, il rejoint un programme novateur permettant de pénétrer dans l'inconscient de sa compagne. 

note : n'ayant rien de mieux à faire, je suis resté dans la salle - et j'ai bien fait, j'aurais raté un moment de ridicule de haut aloi en voyant pas le final dit 'au plesiosaure'...

Pacific-Rim-2013-1.jpgPacific Rim

Guillermo del Toro - 2013

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses, les "Kaiju", ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l'humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d'un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les "Jaegers", contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie. Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju.

note : le goût esthétique de del toro donne un aspect visuel pas désagréable, mais in fine c'est vraiment du niveau 'pan-t-es-mort' de cour d'école - avec de très gros moyens techniques au lieu de petits jouets en plastique...

Frankenstein-junior-Young-Frankenstein-1974-2.jpgFrankenstein junior

Young Frankenstein - Mel Brooks - 1974

Peu fier de son ascendance, le Docteur Frederick Frankenstein accepte pourtant de retourner sur les terres de ses ancêtres. Rattrapé par la folie familiale, il décide de suivre les traces de son aïeul et de créer à son tour une créature à partir de cadavres, avec l'aide de son fidèle serviteur Igor. Malheureusement, chargé de trouver le cerveau d'une génie, ce dernier se trompe et rapporte à Frankenstein un cerveau anormal.

note : gentiment sympathique...

Dai-Nipponjin-Dai-Nippon-jin-2007-2.jpgBig man Japan

Dai Nippon jin - Hitoshi Matsumoto - 2007

Dans le Japon d’aujourd’hui, Dai Sato mène une vie des plus routinières, tout en  perpétuant la tradition familiale : il doit contribuer à maintenir la paix, car il est le dernier des Big man Japan, sorte de géant (une fois 'électrifié' par le gouvernement) amené à combattre d'improbable créature alien. Mais il n'est pas aimé, voire méprisé par les gens, et de moins en moins de personnes s'intéressent à son travail.

note : euh, volà qui est absolument impossible à qualifier vu de chez nous, entre godzilla cheap sous acide et documentaire sur les relations humaines dans Japon d'aujourd'hui - déroutant, ridicule parfois, mais in fine assez fascinant...

John-Dies-at-the-End-2012-1.jpgJohn dies at the end

Don Coscarelli - 2011

John et Dave, deux jeunes losers attachants, vont tester le pouvoir d?une drogue surpuissante, la "Soy Sauce", et découvrir une réalité alternative peuplée de démons.

note :  un incroyable et savoureux mélange d'épouvante, de paranormal, de films de drogués et de comédie noire - ça fait un peu peur (oui bon), mais c'est très agréablement barré...

Lesbian-Vampire-Killers-2008-4.jpgLesbian Vampire Killers

Phil Claydon - 2008

Deux loosers, un village maudit, un mini bus rempli d'étudiantes, et une armée de vampires lesbiennes très vicieuses ! Jimmy et Fletch décident de fuir leurs problèmes en passant un week-end de débauche dans la campagne anglaise. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu et ils se retrouvent coincés dans un village où une mystérieuse malédiction transforme les femmes en vampires. Au cours de la nuit, ils devront mettre de côté leurs peurs (et leurs fantasmes!) pour devenir des tueurs de vampires lesbiennes.

note : c'eû pu, mais ça a pas pu - on ne peut pas copier shaun of the dead à chaque fois...

jurassic_park.jpgJurassic Park

Steven Spielberg - 1993

Après 5 années de recherches, le milliardaire John Hammont est parvenu à recréer la race des dinosaures et compte exposer ses monstres dans un gigantesque parc d'attractions. Mais la malveillance d'un informaticien permet aux dinosaures de franchir les barrières de sécurité, menaçant la colonie de savants venu visiter le Jurassic Park.

note : les dents de la mer sont de retour, et elles ont des sales gueules ! très efficace, reconnaissons-le, les kids en tremblent...

Phase-IV-1974-1.jpgPhase IV

Saul Bass - 1974

En Arizona, les fourmis semblent se réunir et obéir à des ordres précis. Un savant et un spécialiste du langage des animaux s'enferment dans un laboratoire pour essayer de comprendre. Ils ignorent qu'un équilibre écologique nouveau est en train de se créer après que les fourmis se soient immunisées contre un produit toxique.

note : un ratage commercial pour le 'roi du générique', qui ne fit plus d'autre film ensuite, c'est bien triste car celui-là est épatant - en même temps, l'affiche est tellement loin de la réalité du film que ça a pu surprendre...

S-O-S-Fantomes-Ghostbusters-1984.jpgS.O.S. Fantômes

Ghostbusters - Yvan Reitman - 1984

Trois parapsychologues au chômage créent l'agence SOS Fantômes afin de débarrasser la ville de ses envahisseurs, qu'ils entreposent dans leur sous-sol. Mais l'un d'eux, Gozer, leur échappe, investit l'âme d'une jeune femme afin de régner sur le monde, et parvient à libérer les monstres du sous sol.

note : pas la peine d'en parler, de toutes façons, vous l'avez vu alors...

the-rocky-horror-picture-show.jpgThe Rocky Horror Picture Show

Jim Sharman - 1975

Janet et Brad tombent en panne alors qu'ils se rendaient chez un ancien professeur. C'est la nuit, une inquiétante demeure les accueille.

note : le film le plus projeté au monde, et encore 35 ans après à Paris ! eh bien je ne l'avais jamais vu, et en fait c'est très bien - étonnant, non? ...

Shaun_of_the_Dead_2003_3.jpgShaun of the Dead

Edgar Wright - 2003

Entre l'appart qu'il partage avec ses potes et le temps qu'il passe avec eux au pub, ne laissent pas beaucoup de place à Liz, la petite amie de Shaun. Elle voudrait qu'il s'engage, et ne supporte plus de le voir traîner. Excédée par ses vaines promesses et son incapacité à se consacrer un peu à leur couple, Liz décide de rompre. Pour Shaun, c'est une catastrophe : il est décidé à tout réparer, et tant pis si les zombies déferlent sur Londres, tant pis si la ville devient un véritable enfer. Plus rien ne pourra l'arrêter, pas même une armée de morts-vivants. Retranché dans son pub préféré, le temps est venu pour lui de montrer enfin de quoi il est capable.

note : oui ça fait des années que carlos me dit que c'est bien - il avait raison...

Bubba Ho-Tep

Don Coscarelli - 2002

Une petite ville du Texas est menacée par une terrible momie. Deux pensionnaires de l'asile local unissent leurs forces pour la combattre. L'un d'eux est l'authentique Elvis Presley, et l'autre, un homme (noir) qui se prend pour Jack Kennedy.

note : de la bonne série b...

zombieland

Ruben Fleischer - 2009

Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l'idée d'être dévoré. C'est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie. Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Ils sont rejoints par Wichita et Little Rock, deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s'entendre.

note : normalement je ne supporte pas les films gore, mais là c'est d'abord un pastiche - et il y a au moins la scène avec bill muray qui vaut la promenade...

je suis une légende

I am legend - Francis Lawrence - 2006

Mystérieusement immunisé contre un mal qui a décimé l'humanité, Neville est le dernier homme à hanter les ruines de New York. Mais Neville n'est pas seul. Des mutants rodent dans les ténèbres... Devenu l'ultime espoir de l'humanité, Neville se consacre tout entier à sa mission : venir à bout du virus.

note : donc le dernier je-suis-tout-seul-avec-des-zombies-nocturnes en date - comme souvent avec les remakes, boursoufflé d'effets et ultra-violent...

invasion los angeles

they live ! - John Carpenter - 1988

L'ouvrier John Nada trouve par hasard un stock de lunettes très spéciales. Elles filtrent le monde pour montrer la véritable réalité : il existe une forme de vie qui manipule l'espèce humaine et occupe les postes les plus élevés de la société. Connaissant maintenant la vérité, il va tenter de renverser cet état de fait en montrant à d'autres personnes la réalité.

note : tout à fait recommandé car il contient une vraie critique de la société de consommation et des médias - mais dans le genre nanar, hein...

le dernier survivant

the quiet earth - Geoff Murphy - 1985

Réveillé un matin par un soleil aveuglant, Zac doit faire face à une réalité aussi choquante qu’incroyable : toute trace de vie dans le monde qui l’entoure semble avoir disparu. Les habitants se sont volatilisés au beau milieu de leurs occupations les plus routinières.

note : une première partie hallucinante grâce à la performance de Bruno Lawrence, un film correct au milieu, mais un sombre nanar pour finir - too bad (à rapprocher de five et de le monde la chair et le diable)...

king kong

John Guillermin - 1976

Fred Wilson dirige une expédition destinée à trouver de nouveaux gisements de pétrole sur une île polynésienne. Jack Prescott, jeune savant qui veut percer les mystères de l'île du Crane et Dwan, une cover-girl recueillie en mer, se joignent à la petite troupe. La jeune femme est enlevée par les indigènes et livrée à un singe gigantesque : King Kong.

note : l'histoire entre le singe et la dame dans une vision clairement sexuée et parfaitement pessimiste, quand le remake de 2005 sera bêtement (hu hu) romantique et visuellement violent (pas merci la 3D) - mon préféré, donc (quoi "évidemment")...

le survivant

the omega man - Boris Sagal - 1971

Le docteur Robert Neville est le seul survivant d'une guerre biologique apocalyptique. D'autres néo-humains survivent, mais déformés et ne pouvant vivre que la nuit, transformé en meurtriers psychotiques. Ils veulent tuer Neville en tant que dernier symbole de la science et de l'ancien monde. Mais Neville, leur résiste grâce à l'électricité, les machines et la science.

note : donc le meilleur de la série "je me bas la nuit contre des zombies" (cf. je suis une légende 1 et 2)...

je suis une légende

the last man on earth - Ubaldo Ragona et Sidney Salkow - 1963

Robert Morgan se réveille seul comme tous les matins depuis maintenant trois ans. Il est le dernier survivant d'une terrible épidémie qui a causé la perte de l'humanité. Il doit faire face chaque nuit à des morts vivants dont le retour à la vie est également due au virus. La routine le pèse jusqu'au jour où il aperçoit un petit chien bien vivant.

note : avant le très correct le survivant et le dispensable je suis une légende, le premier d'une série de trois mêmes films où notre héros vit le jour et lutte la nuit contre de néo-zombies...

- page 1 de 2

Haut de page