Mot-clé - police thieves and spies

Fil des billets

fargo.jpgFargo

Joel & Ethan Coen - 1996

En plein hiver, Jerry Lundegaard, un vendeur de voitures d'occasion à Minneapolis, a besoin d'un prêt de Wade Gustafson, son riche beau-père. Endetté jusqu'au cou, il fait appel à Carl Showalter et Gaear Grimsrud, deux malfrats, pour qu'ils enlèvent son épouse Jean. Il pourra ainsi partager avec les ravisseurs la rançon que Wade paiera pour la libération de sa fille. Mais les choses ne vont pas se dérouler comme prévu.

note : cynique et drôle - comme quoi les coen n'ont pas fait qu'un film bien...

bring_me_the_head_of_alfredo_garcia.jpgApportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

Bring me the head of Alfredo garcia - Sam Peckinpah - 1975

Dans une hacienda mexicaine règne El Jefe, un riche et puissant propriétaire foncier. Sa fille étant tombée enceinte, il la torture pour qu'elle lui révèle le nom du séducteur : Alfredo Garcia. Il offre alors une récompense d'un million de pesos à qui lui rapportera la tête de l'homme en question. Aussitôt accourent des aventuriers venus des quatre coins du pays. Benny, un minable pianiste de bar américain également alléché par la prime, apprend la nouvelle par deux tueurs. Or, Alfredo Garcia a été l'amant de son actuelle compagne, Elita. Celle-ci lui avoue que Garcia est récemment mort dans un accident de voiture. Benny l'oblige alors à le conduire sur sa tombe.

note : sans doute un des films qui a inspiré tarantino - donc mieux, comme dirait mon collègue vieux con...

Carlos-trois-parties-2009-1.jpgCarlos (1, 2 & 3)

Olivier Assayas - 2009

Première partie - Ilich Ramírez Sánchez, exécute à Londres une série d'attentats, s'installe à Paris pour le compte du FPLP, coordonne plusieurs opérations, mais est rattrapé par des agents français de la DST. Il abat trois policiers et rejoint le FPLP au Yémen du Sud.

Seconde partie - Avec des gauchistes des Cellules révolutionnaires allemandes, et des militants palestiniens, Carlos prend le contrôle du bâtiment de l'OPEP, retenant en otages les ministres et les délégations qui les accompagnent. Mais en libérant les ministres à l'aéroport d'Alger en échange d'une importante rançon il faillit à la mission que lui a confiée Haddad, romps avec le FPLP et monte son propre groupe.

Troisème partie - Le groupe de Carlos, installé à Budapest et protégé par la Syrie, établit des liens avec différents clients intéressés par leur savoir-faire particulier. Mais après la chute du mur de Berlin, il perd plusieurs de ses commanditaires et est traqué par les services secrets de plusieurs pays. Il est capturé et ramené à Paris où il devra répondre de ses crimes qu'en France on n'a pas oubliés.

note : même si carlos lui-même a réfuté les films, tout semble documenté, et c'est un beau document sur ces années-là - cosmopolites, violentes et révolutionnaires...

Boarding-Gate-2007-1.jpgBoarding gate

Olivier Assayas - 2007

Sandra, une sexy ex-prostituée, est forcée de quitter Londres après qu'une chaude relation sado-maso avec son ancien amoureux criblé de dettes se soit terminée dans la violence. Après en vol en direction de Hong Kong afin d'y trouver un nouveau départ, elle se lie avec un attirant jeune couple, Lester et Sue, qui lui promettent de l'aider pour obtenir ses papiers ainsi que pour trouver de l'argent.

note : oui, je sais, les critiques n'allaient pas dans un sens qui semblait favorable - mais comment résister à un film avec asia argento *et* kim gordon ? hein, comment ?

inspecteur-harry.jpgL'inspecteur Harry

Dirty Harry - Don Siegel - 1971

Si 100 000 dollars ne lui sont pas versés, Scorpio, un tueur fou, menace d'abattre une personne par jour dans San Francisco. Les autorités décident de céder mais l'inspecteur Harry Callahan, chargé de l'enquête, tente de tendre un piège à Scorpio. Fou furieux, celui-ci augmente son prix et prend des enfants en otage.

note : enough flower hippies, america's back, and it's got balls - eastwood balls...

Un-Sherif-a-New-York-Coogan-s-Bluff-1968-1.jpgUn Shérif à New-York

Coogan's Bluff - Don Siegel - 1968

Coogan est un shérif aux méthodes plutôt expéditives. Afin de sanctionner sa brutalité, ses supérieurs le chargent de récupérer un prisonnier à New York pour le ramener en Arizona. Le captif s'échappe lors de l'extradition et le shérif est dessaisi de l'affaire. Mais Coogan n'est pas homme à capituler : s'engage alors une traque brutale dans la grande cité.

note : enough flower hippies, america's back, and it's got balls - eastwood balls...

american-bluff.jpgAmerican bluff

David O. Russell - 2014

Le film nous plonge dans l'univers fascinant de l'un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l'Amérique dans les années 70 : un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld et sa belle complice, Sydney Prosser se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Mais l'imprévisible épouse d'Irving, Rosalyn pourrait bien elle aussi tirer les ficelles.

note : d'apparence habile et léché, et un scénario sans doute retors et à rebondissment - mais je ne suis pas allé jusqu'au bout alors comment savoir...

L-Irlandais-The-Guard-2010-2.jpgL'Irlandais

The Guard - John M. McDonagh - 2010

Boyle est un flic en poste dans un petit village de la côte irlandaise où il ne se passe jamais rien. Malheureusement pour lui, des trafiquants de drogue ont jeté leur dévolu sur cette région endormie comme base de leurs opérations, et le petit village irlandais va bientôt se retrouver au cœur d'une importante opération anti-drogue menée par le FBI. Les mauvaises nouvelles n'arrivant jamais seules, Boyle, peu zélé et "politiquement incorrect", va devoir travailler avec l'agent Everett, un super agent du FBI déterminé et maniaque dépêché sur place.

note : buddy movie des plus classiques en apparence (1. je ne t'aime pas 2. on est une trop bonne équipe), mais tout à fait réjouissant par le côté vraiment incorrect et ironique de l'Irlandais - je crois que j'ai même pouffé une fois ou deux...

la-poursuite-impitoyable.jpgLa poursuite impitoyable

The chase - Arthur Penn - 1966

Bobby Reeves s’évade de prison quelques mois avant sa libération. Tentant de rejoindre le Mexique en train, il se trompe de direction et se retrouve précisément dans la ville dont il est originaire, au Texas. Plusieurs personnes cherchent à le retrouver, pour des raisons distinctes : sa femme Anna et Jake, l’amant de cette dernière (et ami d’enfance de Bobby) ; Val Rodgers, propriétaire richissime et père de Jake, qui pense que l’évadé va vouloir se venger de son fils ; plusieurs hommes armés qui s’érigent en justiciers locaux ; et enfin le shériff Calder qui souhaite arrêter Bobby pour le protéger du pire.

note : évidemment un peu daté, mais très noir, particulièrement pessimiste et assez 'réaliste', ce qui m'a évidemment parlé, contrairement à son bonnie & clyde théâtral réalisé juste ensuite - et puis il y a janice rule en milf éméchée et indomptable, alors...

Killer-Joe-2011-1.jpgKiller Joe

William Friedkin - 2011

Chris, 22 ans, petit dealer de son état, doit absolument trouver 6 000 dollars s'il veut sauver sa peau. Son seul espoir : les 50 000 dollars de l'assurance-vie de sa crapule de mère. Killer Joe, flic le jour, tueur à gages la nuit, est appelé à la rescousse. Mais il se fait payer d'avance et Chris n'a pas un sou en poche. Alors Killer Joe veut bien qu'on le paye sur le fric de l'assurance si on le laisse jouer comme une 'avance' avec Dottie, la sœur simplette et vierge de Chris.

note : friedkin a trop lu tarentino et essaye de faire un film violent, malin et ironique sur les white trash texans - mais il accouche d'un film esthétique mais (très) violemment misogyne et pas très convainquant...

casino.jpgCasino

Martin Scorcese - 1996

En 1973, Sam "Ace" Rothstein est le grand manitou de la ville de toutes les folies, Las Vegas. Il achète et épouse une virtuose de l'arnaque, Ginger Mc Kenna, qui sombre bien vite dans l'alcool et la drogue. Mais un autre ennui guette Sam, son ami d'enfance Nicky Santoro, qui entreprend de mettre la ville en coupe réglée.

note : propre, mais aucune surprise, une impression de déjà-vu tant pour le jeu des acteurs que pour du traitement de la mafia - et terriblement long et ultra complaisant dans la monstration (si) de la violence...

max-et-les-ferrailleurs.jpgMax et les ferrailleurs

Claude Sautet - 1971

Max, officier de police qui prend son métier très au sérieux, est obsédé par l'idée d'arrêter les malfaiteurs en flagrant délit. Un jour, il rencontre un ami qu'il n'avait pas revu depuis dix-huit ans. Celui-ci, confiant, lui avoue s'être spécialise dans le trafic de voitures volées. Max va organiser un plan pour l'arrêter avec ses complices.

note : polard old school, avec une ambiance sympathiquement surannée - mais un peu longuet et très linéaire...

Red-Road-2005-1.jpgRed Road

Andrea Arnold - 2005

Jackie travaille comme opératrice pour une société de vidéosurveillance. Sans relâche, elle observe une petite partie du monde et protège ainsi les gens qui vivent sous ses yeux. Un jour, un homme apparaît sur son écran de contrôle, un homme qu'elle ne pensait jamais revoir, un homme qu'elle ne voulait plus jamais revoir.

note : aurait du me plaire : un film sec, sobre et dur, sans pathos et avec un bon sujet - mais sans plus, ne suis pas entré dedans...

runaway-train.jpgRunaway Train

Andrei Konchalovsky - 1985

Mornay, l'un des détenus les plus dangereux du pénitencier de Stronehaven, en Alaska, est l'ennemi jure du gardien chef Ranken. Par -50 degrés, il réussit a s’évader par les égouts avec un co-détenu. Mais ils montent par hasard dans un train sans frein ni conducteur, roulant a toute vitesse.

note : pas cérébrant, mais un huis clos sec et ramassé - drôlement efficace...

Bonnie-and-Clyde-1967-2.jpgBonnie and Clyde

Arthur Penn - 1967

Bonnie Parker et Clyde Barrow sont un couple de jeunes truands qui, pour survivre, braquent des banques. A cause d'un garagiste, nouveau venu dans la bande, Clyde doit tuer pour s'en sortir. A partir de ce moment, Bonnie et Clyde tombent dans l'engrenage des meurtres, et devenus les Ennemis Publiques N°1, la Police ne cesse de les poursuivre, sans leur laisser la moindre possibilité de se ranger.

note : oh mon dieu, mais ? c'est irregardable...

Kiss_Kiss_Bang_Bang_2004_2.jpgKiss Kiss, Bang Bang

Shane Black - 2004

Harry Lockhart, voleur en fuite, se retrouve accidentellement à auditionner dans un film policier Hollywoodien. Afin de préparer au mieux son rôle, il fait équipe avec un détective privé sans foi ni loi et une comédienne en herbe. Ils finiront par se retrouver impliqués dans une réelle et mystérieuse affaire de meurtre.

note : une bonne comédie policière, trash, cynique et habile, même si parfois un peu lourdeaude - rien de révolutionnaire, mais un bon moment...

Cache_2004_1.jpgCaché

Michael Haneke - 2003

Georges, journaliste littéraire, reçoit des vidéos de sa maison filmée clandestinement depuis la rue, ainsi que des dessins inquiétants et difficiles à interpréter. Il n'a aucune idée de l'identité de l'expéditeur. Peu à peu, le contenu des cassettes devient plus personnel, ce qui laisse soupçonner que l'expéditeur le connaît depuis longtemps. Georges sent qu'une menace pèse sur lui et sur sa famille, mais comme cette menace n'est pas explicite, la police lui refuse son aide.

note : à force, on va peut-être pouvoir considérer que les films de haneke ont un effet binaire sur moi : ou je les trouve magnifiques, ou ils me tombent des mains - et là, c'est une chute...

l-arme-fatale.jpgL'arme fatale

Lethal Weapon - Richard Donner - 1987

Roger Murtaugh, policier noir proche de la retraite et père de famille, se voit adjoindre comme coéquipier Martin Riggs dit L'arme fatale, policier exemplaire qui joue au trompe-la-mort depuis le décès de sa femme, et qui l'entraîne dans le démantèlement d'un réseau de trafiquants. En retour, ces derniers kidnappent la fille de Roger.

note : bé je l'avais pas vu, et voilà que je suis déçu du bien qu'on en dit - finalement c'est juste un concours de bite entre deux cowboys réacs, des flics qui tuent d'abord et pensent ensuite, et ne sont même pas drôles....

killkillkill.jpgKill Kill Kill

Romain Gary - 1972

Menacée de mort, perdue à des kilomètres de toute civilisation, Émilie, la jeune épouse d'un haut fonctionnaire d'Interpol, ne doit son salut qu'à l'intervention de Killian, un homme prêt à tout pour réduire à néant un gang de trafiquants de drogue. Une véritable guerre dans laquelle il implique Émilie, propulsée malgré elle dans un monde de violence et de corruption, où elle découvre que son mari n'est pas vraiment le flic incorruptible qu'il paraissait être.

note : agent triple, cinéma ter - au moins c'est cohérent...

scorpion-1.jpgElle s'appelait Scorpion

Joshuu sasori : Dai-41 akkyo-bô - Itô Shunya - 1972

Matsushima Nami est enfermée au cachot depuis un an. Quand elle peut enfin retourner avec les autres à la lumière du jour elle tente de tuer le directeur de la prison, qui punit toutes les prisonnières en les faisant travailler comme au bagne. La légende autour de Nami "Sasori" se renforce du côté des prisonnières. Le directeur décide alors de l'humilier devant les détenues pour lui mettre à dos toute la prison - une sorte de cadeau avant son départ.

note : si on accepte de longs temps quasi muets coupés par de la pop décalée, des mouvements frénétiques puis très calculés de caméra, des alternances inopinées distanciation/identification aux héroïnes, des filtres de couleur et ralentis inattendus, des sauts impromptus entre sadisme, grotesque, fantastique, horreur, érotisme, violence, alors c'est un chef d’œuvre - si (moi oui)...

note 2 : confessons avoir vu aussi l'épisode 1, puis les 3 et 4, qui malheureusement ne sont que des séries z, des festivals gore cheaps avec profusion de nymphettes en culotte, mais sans le côté psychédélique qui transcende le 2 -  lents et trash, ennuyeux, ils n'ont pas la magie...

scorpion-3.jpgscorpion-2.jpgscorpion-4.jpg

- page 1 de 3

Haut de page