Mot-clé - vacuité contemporaine

Fil des billets

kinetta.jpgKinetta

Yorgos Lanthimos - 2005

Dans un hôtel grec, hors-saison, une femme de chambre, un homme obsédé par les BMW et un employé de magasin de photos font des répétitions de scènes en vue de tourner un film, notamment de nombreuses moments de luttes entre un homme et une femme.

note : on est loin de l'épatant canine, mais on en sent déjà les prémisses dans ce film un peu arty-brouillon - d'ailleurs pourquoi cette caméra insupportablement agitée ? tu n'avais pas encore les moyens de te payer un pied, yorgos ? tss...

120x160Dioses

(Gods) - Josué Méndez - 2008

Pour leurs dernières vacances avant la fac, Diego et sa sœur Andrea, vivent dans la villa familiale paradisiaque de bord de mer, loin du Pérou que l'on connaît. Toute une société est cloitrée là, hors du monde, comme des Dieux. Elisa, jeune conquête du paternel fraîchement débarquée dans cet univers, doit apprendre les codes d'un monde au-dessus des lois. De son côté, torturé par un amour écrasant et une relation difficile avec son père, enchaînant des fêtes confinant à l'orgie, Diego peine tout autant à trouver sa place dans cette société où il a pourtant grandi.

note : une esthétique agréable, quelques très beaux plans (comme sur la favela, épatant), quelques contrastes de classes appuyés et efficaces, mais un film à la provocation molle où on n'entre guère - mais peut-être un ovni au pérou...

sue.jpgSue perdue à Manhattan

Sue - Amos Kollek - 1997

Sue a quitté sa province pour vivre à New York. La trentaine, seule et sans emploi, elle s'en remet au hasard de rencontres d'un soir afin de soulager sa solitude, tout en essayant de nouer des relations d'amitié durables avec des femmes pour alléger son chagrin. Sa liaison, interrompue, avec le jeune Ben accentuera d'autant plus sa détresse.

note :15 ans après sa sortie et une très belle impression à l'époque, c'est toujours aussi beau et désespéré - et noir...

intimate-parts.jpgIntimnye mesta

Intimate parts - Aleksey Chupov, Natasha Merkulova - 2013

Des histoires intimes de russes de la classe moyenne, des secrets qu'ils cachent aux autres. Ils ont grandit, appris à faire l'amour et à gagner de l'argent, à être des adultes plus ou moins libres, mais pas à être heureux.

note : très esthétique, joliment tordu et cru sans être trop trash, mais un truc manque pour vraiment plaire - peut-être personnages un peu moins univoques ?

La-Grande-bellezza-2013-1.jpgLa grande belleza

Paolo Sorrentino - 2013

Jep Gamberdella jouit des mondanités de Rome. Il est de toutes les soirées et de toutes les fêtes, son esprit fait merveille et sa compagnie est recherchée. Journaliste à succès, séducteur impénitent, il a écrit dans sa jeunesse un roman qui lui a valu un prix littéraire et une réputation d'écrivain frustré : il cache son désarroi derrière une attitude cynique et désabusée qui l'amène à poser sur le monde un regard d'une amère lucidité. Revenu de tout, Jep rêve parfois de se remettre à écrire.

note : la vie d'un beigbeder italien vieux, film très esthétique, cynique et drôle - malgré un creux à la limite de la rédemption aux deux tiers...

Les-Naufrages-de-l-ile-de-la-Tortue-1974-2.jpgLes naufragés de l'île de la tortue

Jacques Rozier - 1974

Un agent de voyage met sur pied une opération "Robinson Crusoé" : les clients achètent un voyage vers une île déserte, puis sont laissés là sans nourriture ni facilités. Il part aux Antilles en repérage, puis pour d'accueillir les premiers arrivants. Mais le périple tourne au véritable fiasco.

note : film totalement décalé, contemplatif, parfois un peu lent, où pierre richard comme villeret sont assez sobres - une critique un peu ratée mais pas désagréable de la vacuité de la société de consommation...

wrong-cops.jpgWrong Cops

Quentin Dupieux - 2014

Los Angeles 2014. Duke, un flic pourri et mélomane, deale de l’herbe et terrorise les passants. Ses collègues au commissariat: un obsédé sexuel, une flic maître chanteur, un chercheur de trésor au passé douteux, un borgne difforme se rêvant star de techno. Leur système fait de petites combines et de jeux d’influence se dérègle lorsque la dernière victime de Duke, un voisin laissé pour mort dans son coffre, se réveille.

note : tiens je vois que c'est plutôt éreinté par la critique - eh bien moi j'ai pris plaisir à ce qui m'a semblé le meilleur dupieux ...

Lost_in_translation_2003_2.jpgLost in translation

Sophia Coppola - 2004

Bob Harris, star de cinéma dont la carrière décline, arrive à Tokyo pour tourner une publicité. Du haut de son hôtel de luxe, il regarde la ville, mais ne voit rien. Il est ailleurs, détaché de tout, incapable de s'intégrer à la réalité qui l'entoure, incapable aussi, à cause du décalage horaire, de dormir. Dans ce même hôtel, Charlotte, une jeune américaine tout juste sortie de l'université, accompagne son mari, photographe de mode de la jet set. Ce dernier semble s'intéresser davantage à son travail qu'à sa femme.

note : la BO avec my bloody valentine et jesus and mary chain ne sauvent pas ce naufrage bourgeois, habile, et péteux, complètement hors sol - tout y est trop propre, ennuyeux, et la classe de bill compense à peine charisme de bouteille vide de scarlett...

Cosmopolis-2011-1.jpgCosmopolis

David Cronenberg - 2011

New York City. Eric Packer, jeune golden boy, a enviede se faire couper les cheveux chez son coiffeur de famille, et monte à bord de la limousine qui lui sert de bureau, accompagné de son chauffeur et de son garde du corps. Mais le trafic est paralysé ; une menace d'attentat pèse sur le Président des États-Unis. Commence alors une longue traversée de la ville, au cours de laquelle Packer multiplie les rendez-vous et les rencontres.

note : presque bien par sa tentative de critique sociale et de contestation du capitalisme, quoi que flottante et hors sol - mais la fin, bouh qu'elle est lente et lourdaude...

The-Canyons.jpgThe canyons

Paul Schrader - 2013

La vie de cinq jeunes en quête de pouvoir, de sexe et de succès à Hollywood.

note : oui c'est lapidaire, mais c'est ça, et sur un scénario de Bret Easton Ellis, avec des scènes de cul explicites annoncée en amont, donc rien qui puisse créer le buzz vous en conviendrez - et contre toute attente (ou pas), c'est assez bien, et Ellis résume l'affaire : "C'est un film froid, mort, à propos de gens froids et morts, et c'est ce qui nous intéresse".

Haut de page